2018 Parage Roi cheval Etienne Martin

Les talons hauts

          On rencontre fréquemment des chevaux avec des talons beaucoup trop hauts.

          Que se passe-t-il à l'intérieur du sabot ?

          La phalange n'est plus parallèle au sol, la charge du cheval n'est plus répartie uniformément sur le sabot mais principalement sur l'avant du pied. Les articulations supérieures vont elle aussi être surchargées sur l'avant. La surcharge de la pointe de la 3ème phalange va endommager l'artère circonflexe ainsi que ses ramifications. Le résultat du manque de sang en pince sera que la corne solaire est de très mauvaise qualité avec une production très faible. Parfois il y a un trou dans la sole en pince à cause de la compression de l'artère circonflexe.

          Au fur et à mesure que les talons "montent" un déséquilibre des tensions se crée entre les tendons fléchisseurs et extenseurs. Le tendon fléchisseur étant situé dans la partie postérieure du pied va se détendre. Dans un premier temps le cheval doit contracter ses muscles en permanence pour maintenir l'équilibre de tension en ses 2 tendons ( extenseur et fléchisseur) mais il va avoir des crampes douloureuses au niveau de l'épaule, du poitrail et du cou.

          Le cheval a aussi la solution de baisser ses boulets mais les conséquences sont aussi catastrophiques. Exemple : Fracture des rudimentaires externes, surcharge des articulations, arthrose ...Une autre solution pour le cheval sera de modifier sa posture avec toujours des conséquences graves et douloureuses.

          L'effet de levier des talons hauts va contracter le pied dans les régions postérieures et latérales, contracter les glomes, comprimer les cartilages et les vaisseaux sanguins, deformer la couronne créer de la douleur dans la région naviculaire.

 hauteur du talon, 

         trop haut

photo prise en cour de parage.

Glomes contractés.