2018 Parage Roi cheval Etienne Martin

Le parage dit "naturel"

          Le parage naturel consiste à redonner au pied ses caractéristiques naturels. Il permet au sabot de retrouver ses mouvements physiologiques puisqu'il n'y a plus les contraintes du fer. Effectivement le fer contracte le pied, réduit la circulation sanguine, provoque des surcharges anormales et bien d'autres problèmes.  Mais « sans fers » ne suffit pas. Encore faut-il que le parage soit correct et adapté au cheval en fonction de ses conditions de vie.

          Pour que le cheval puisse se déplacer pieds nus, il faut une bonne quantité et qualité de corne; ce qui dépend en partie du bon fonctionnement de la circulation sanguine.

Pour avoir de bons pieds, le cheval devra, évoluer quotidiennement sur différents sols (cailloux, bitume, terre, herbe....), avoir une liberté totale de mouvements et exposer régulièrement ses pieds dans l’eau.

Mise en garde

Il faut absolument différencier le parage d’entretien du parage dit « pathologique ».

        Le parage d’entretien se réalise sur des pieds sains, donc fonctionnels. Il consiste à enlever l’excèdent de corne suite au manque d’usure (cheval qui évolue sur des terrains non abrasif, au pré, au paddock ou au travail).

          Le travail de ce parage a pour but de maintenir :

1.    de bons aplombs,

2.    un bon mécanisme pour une circulation sanguine optimale,

3.    une bonne hauteur des talons,

4.    une bonne longueur de pince,

5.    des barres à bonne hauteur,

6.    une boîte cornée sans évasements

7.    une ligne blanche et une fourchette saine,

8.    des angles corrects.

          Le parage dit "pathologique" se réalise sur des pieds peu, voir non fonctionnels ,suite à de nombreuses causes.

Exemples : fourbure, naviculaire, pieds bots, pieds contractés, parois fortement évasées avec ligne blanche étirée, pourriture des fourchettes, abcès à répétition, fourmilières …

Le parage dit « pathologique  consiste à redonner principalement aux pieds :

1.    de bons aplombs,

2.    un bon mécanisme pour un retour normal de la circulation sanguine,

3.    la bonne hauteur des talons,

4.    la bonne longueur de pince,

5.    les barres à bonne hauteur,

6.    une boîte cornée sans évasements

7.    une ligne blanche et une fourchette saine,

8.    des angles corrects,

9.    décontraction de la boîte cornée et des glomes,

          Souvent ce parage prend plus de temps car il y a beaucoup de corne à enlever. Il faut donner les bonnes impulsions pour reconstruire la boîte cornée. Il faut prendre en considération le squelette de l’animal, le retour de la circulation sanguine qui va remettre en fonction les nerfs. Le travail du pied peut aussi modifier les surfaces articulaires. Tout cela doit se faire progressivement afin de ne pas trop perturber le cheval et son métabolisme.

     Quel que soit le parage à effectuer il devra toujours se faire dans la réflexion. Il se fera en fonction de la race du cheval, de la discipline, de l’environnement dans lequel il évolue, parfois de sa morphologie et de sa pathologie. .