2018 Parage Roi cheval Etienne Martin

Le syndrome naviculaire

          Si les barres sont trop longues, elles vont venir en contact avec le sol comme la parois du sabot. Elles vont supporter une partie du poids du cheval et empêcher l' aplatissement de la voûte solaire à l'appui.

          Le chorion solaire est pressé entre le tendon fléchisseur et les barres à chaque pas. Les talons souvent longs dans ce cas, accentuent cette pression. La pression générant tellement de douleur, le cheval va courber l' articulation entre le la 2ème et 3ème phalange. Cette position non physiologique du squelette entraîne un pincement des artères digitales entre les processus palmaires de la 3ème phalange et l'os naviculaire.

photos;;;

          Ce pincement va augmenter la pression sanguine dans les artères mais aussi dans les branches artérielles qui vont dans l'os naviculaire.  Cela va être la conséquence des cavités vu  dans l'os naviculaire sur certaine radio. A partir de cela, on croit que  ces cavités sont la cause de la boiterie. Evidement ce ne peut-être le cas car il n'y a pas de nerfs sensitifs dans l'os spongieux.

          Cette situation ayant mis des années à s'installer, il va falloir un certain nombre de parages avant de retrouver une situation normale. le parage minutieux des barres et des talons va être primordial pour décomprimer la région naviculaire.

Corrections :

Supprimer tous les effets de leviers en rectifiant les talons hauts, fuyants,